Pascal Quignard et la peau de Marsyas