Recensione a E. CARAMASCHI, Arts visuels et littérature