L’article propose une réflexion sur le traitement des référents culturels dans la traduction de la littérature de jeunesse. Naturellement porteuses d’images – et tout spécialement des images d’un « ailleurs » que le traducteur est appelé à transférer dans un « ici » plus ou moins distant par rapport à la culture de départ – les références culturelles jouent dans la traduction de la littérature de jeunesse un rôle essentiel et délicat : si d’un côté elles favorisent l’ouverture des enfants aux cultures étrangères (ouverture que la littérature de jeunesse et sa traduction revendiquent), de l’autre elles obligent le traducteur à des réflexions portant sur les questions de lisibilité et d’accessibilité du texte traduit lorsque celui-ci s’adresse à des lecteurs encore dépourvus des compétences de lecture et d’une connaissance du monde comparables à celles d’un lecteur adulte. L’article aborde donc une question qui se situe au cœur de la traduction de la littérature d’enfance et de jeunesse, une question qui interpelle le traducteur littéraire de jeunesse et l’oblige à (re)définir son rôle de médiateur entre le livre et les jeunes.

Les images de l’ailleurs dans la traduction de la littérature de jeunesse

Mirella Piacentini
2017

Abstract

L’article propose une réflexion sur le traitement des référents culturels dans la traduction de la littérature de jeunesse. Naturellement porteuses d’images – et tout spécialement des images d’un « ailleurs » que le traducteur est appelé à transférer dans un « ici » plus ou moins distant par rapport à la culture de départ – les références culturelles jouent dans la traduction de la littérature de jeunesse un rôle essentiel et délicat : si d’un côté elles favorisent l’ouverture des enfants aux cultures étrangères (ouverture que la littérature de jeunesse et sa traduction revendiquent), de l’autre elles obligent le traducteur à des réflexions portant sur les questions de lisibilité et d’accessibilité du texte traduit lorsque celui-ci s’adresse à des lecteurs encore dépourvus des compétences de lecture et d’une connaissance du monde comparables à celles d’un lecteur adulte. L’article aborde donc une question qui se situe au cœur de la traduction de la littérature d’enfance et de jeunesse, une question qui interpelle le traducteur littéraire de jeunesse et l’oblige à (re)définir son rôle de médiateur entre le livre et les jeunes.
Ici et Ailleurs dans la littérature traduite
978-2-84832-276-6
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.
Pubblicazioni consigliate

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11577/3282200
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact